Étanchéité parking & sous-sol

Sur une toiture-parking, l’étanchéité n’est plus visible ni accessible (sinon difficilement) une fois qu’elle est recouverte par les couches de protection et de roulement.

L’étanchéité parking, les principaux points à connaître


Le nombre grandissant de voitures mises en circulation implique des problèmes de stationnement qui doivent être pris en compte et solutionnés. Les parkings sont relativement peux nombreux, et souvent coûteux, alors pour exploiter l’espace disponible de la meilleure façon qu’il soit, et à moindre coût, l’utilisation de toiture-parking se répand de plus en plus. Sur une toiture-parking, il faut savoir que l’étanchéité n’est plus visible ni accessible (sinon avec plus de difficulté) une fois que celle-ci est recouverte par les couches de protection et de roulement.

La couche de recouvrement

Ce type de structure nécessite un revêtement spécial et une protection étanche, dont la conception doit tenir compte des agents physico-mécaniques qui résultent de l’utilisation particulière qui sera faite du toit.
Le choix de la couche de recouvrement, y compris le manteau étanche et, le cas échéant, l’isolation thermique, sera adaptée aux caractéristiques de compression, de traction, de coupe et d’attaque chimique du parking. Ainsi, la structure de support et le plancher sont prévus de manière à répondre aux exigences d’imperméabilisation et d’isolation thermique.

Dans la conception d’un parking en terrasse, il est nécessaire de considérer que, compte-tenu de la présence d’un revêtement de sol, tous travaux de rénovation seraient très coûteux et, par conséquent, de gros coefficients de sécurité doivent être appliqués.
Les systèmes étanches sont constitués de membranes bitumineuses composées de polymères durables ayant une forte résistance mécanique et une excellente élasticité. Ils sont résistants à l’usure, aux déchirures, et aux perforations. Ils sont aussi très épais et capables de résister au trafic du site en question.

Vous voulez en savoir plus sur l'étanchéification des parkings ?

Consultez les experts Omega

Contactez-nous

Optimisez l’étanchéité de vos sous-sols et des parkings avec Omega Étanchéité

À première vue, l’étanchéité des terrasses-parkings, semble identique à celle des terrasses. En fait, les contraintes auxquelles le manteau est soumis sont de natures différentes et considérablement plus onéreuses.

Non seulement les contraintes de compression sont plus élevées, mais il faut tenir compte aussi des forces horizontales de traction qui s’exercent sur le sol et qui poussent le revêtement. Ces efforts horizontaux sont caractéristiques des rampes d’accès, mais sont également générés lors de freinages brusques ou d’accélérations des véhicules qui circulent sur une toiture-parking.

C’est la couche supérieure qui empêche le passage de l’eau à travers le couvercle. Elle protège et maintient l’isolation thermique, tout en préservant chacune des caractéristiques de la structure. Elle doit avoir une forte résistance mécanique, une élasticité optimale, et une résistance à la perforation suffisante pour ne pas être endommagée lors de la pose du sol.

L’importante résistance à l’usure des matériaux proposés reste compatible avec une pose en adhérence totale. Le manteau complètement collé est alors plus résistant aux déchirements accidentels. Dans le cas d’une chaussée sur une chape en fonte, les travaux de restauration sont aussi une pratique de consolidation de la double couche.

La couche de roulement

La structure de base pour un toit-parking était initialement réalisée sur un sol en béton construit sur site. Mais cette technique a été abandonnée en faveur des structures plus flexibles qu’apportent les panneaux préfabriqués, tels que les panneaux TT / Pi.

Pour répondre aux exigences de plus en plus strictes sur les pertes de chaleur, une isolation thermique plus efficace est nécessaire. Les autres caractéristiques essentielles sont l’étanchéité à long terme et l’adaptation à divers types de véhicules (voitures, véhicules commerciaux et industriels). Les constructions doivent strictement respecter les pentes nécessaires pour assurer le drainage des précipitations. Les câbles de renfort en acier ont toujours été le point vulnérable pour les revêtements de sol en béton.

La solution consiste en un renfort de fibres synthétiques dont l’application dans la construction de la chaussée sur ce type de toits est maintenant évidente et naturelle. Le béton frais est enrichi en fibres de polypropylène ou polyéthylène, ce qui augmente les propriétés technologiques du béton. Cette technologie permet une répartition homogène des fibres dans toute la section bétonnée, empêchant ainsi le phénomène de craquage qui peut provoquer des fissures.

Les contraintes de traction sont absorbées par le niveau de surface du béton frais, en empêchant les dommages initiaux et en offrant une meilleure qualité du revêtement de sol. La couche doit être correctement conçue et exécutée avec précaution. Un soin particulier doit être pris pour l’isoler du manteau étanche avec une couche coulissante appropriée. La chape et le plancher doivent être munis de joints de dilatation adéquats afin d’éviter d’éventuels effets néfastes au niveau des couches superposées, dus aux variations thermiques.